XNAR (une fois de plus) remporte la Master League Of Legends : BILAN ESNC

XNAR (une fois de plus) remporte la Master League Of Legends : BILAN ESNC

En cette belle année 2019, ESNC a eut l’immense plaisir d’organiser deux tournois League of Legends pour les calédoniens: la Regular League ainsi que la Master League.

Retour sur les événements esport League Of Legends 2019 ESNC

La Regular League n’est plus à expliquer, elle date d’avril, sa finale s’est déroulée au Sport Bar, et surtout elle s’est démarquée des autres tournois calédoniens par son innovation en termes d’organisation, de moyens mis en oeuvre. La maîtrise et le contrôle fermes des membres de l’association ont également permis d’éviter tout déboire tout le long durant. 

Or, la Master League l’a surpassée en augmentant encore la qualité de l’esport proposé en Calédonie : les qualifications (le ladder) se sont passées en ligne en toute sérénité (des problèmes dûs à des teams espiègles à la Regular ne se sont plus présentés), le niveau technique du tournoi a été évolué considérablement (moins de problèmes de connexion et de diffusion live), des lots superbes ont été offerts, des partenaires fiables nous ont suivis et surtout, les participants nous ont offert le plus beau jeu qu’ils avaient en réserve. 

XNAR et sa vision

En abordant le sujet du beau jeu, c’est l’équipe XNAR, grande championne de l’année 2019 qui peut s’en vanter. Petit rappel: cette équipe est composée de Jekso (capitaine et support), RainJ (nouvel adc de cette league), Xureur (mid), Kyl0Gram (jungle), et  Naavi (top). 

Durant ce dernier tournoi, XNAR s’est révélée particulièrement féroce, n’accordant aucune victoire  à aucun opposant que cela soit durant le ladder ou bien les matchs finaux en direct au Sport Bar (quoi que, une seule, mais chut). Toutefois, cette team ne peut pas être seulement définie comme “avide de victoire”... Certes, cette équipe possède une volonté de fer, mais elle nous a également démontré une technicité de gameplay spectaculaire, réfléchi et en symbiose entre les équipiers.

Jekso, le capitaine, nous apporte également des précisions sur le pourquoi du comment sa team ne semble pas subir de dysfonctionnement et ce, grâce à une méthode toute simple: 

Jekso : "Cette équipe c'est aussi l'aboutissement d'un rêve en tant que joueur, jouer dans un environnement sain, sans toxicité et pouvoir se focaliser entièrement sur les matchs en ayant tous une confiance absolue en ses teammates.” 
La clef serait donc le respect  des coéquipiers, la confiance entre joueurs ainsi que le bannissement du flame et du trashtalk. Mais pas seulement, car il ajoute: 

J: “Au niveau de notre gameplay, nous n'essayons pas de copier un style de jeu professionnel ou une autre équipe, ça ne sert à rien. Jouer avec les forces et les faiblesses des joueurs c'est le plus important, les accentuer ou bien les palier.”. 
L’originalité serait donc une force pour devenir plus fort, c’est-à-dire essayer de jouer sans copier le style de proplayeurs, en développant son propre gameplay et celui de ses équipiers en fonction des spécificités de chacun. Il donne ensuite un conseil très instructif à toutes les petites teams qui n’oseraient pas se lancer dans les leagues: 

J: “Sortie de nulle part, notre volonté première était d'affronter les meilleures équipes et joueurs du pays afin de tester notre skill et de se surpasser. Nous avons acquis cette expérience, su se dépasser, se développer en tant qu'équipe et pris énormément confiance en nous.” 
La XNAR a donc été une team débutante comme tout le monde, mais par son courage elle est devenue la championne. 

Pour résumer la partie analyse du jeu des XNAR, elle s’est révélée meilleure en matière de macro-gestion/vision de jeu, champion's pool, mécaniques et au niveau évidemment du mental.

Mais pas que !

Les champions de la Master ne sont pas les seuls à avoir été remarquables. Il faut tout de même faire une petite mention spéciale à MAJ1N, qui conserve sa deuxième place, et qui a écrasé elle aussi beaucoup de team avec brio. K1 conserve sa troisième place avec son intéressante nouvelle composition de team (dont la première fille participant à une league aka Misou) et FakeNews sa quatrième place. Mention honorable pour  tout les bans jungle subis par Nax de la LVX qui ont suscité beaucoup de réactions hilares dans la communauté.

Bilan League Of Legends ESNC 2019

Maintenant que les lauriers ont été jetés aux équipes, il est temps de faire un bilan sur ESNC mais surtout sur sa “division League of Legends”. ESNC grandissant, il est important de comprendre que celle-ci maintenant se fractionne donc en “division”, comme celle de League of Legends, et celle actuellement très sous la lumière, la division Fortnite.

L’année 2019 révèle une division LOL sérieuse, travailleuse, et toujours en recherche d’amélioration, de grandeur. Qu’ils s’agissent des organisateurs de l’ombre, des organisateurs sur le terrain, des commentateurs, du président de l’association, tous ont donné leur maximum. La division possède également une petite pointe d’humour démontrée durant la Master avec le jeu de l’équipe random durant finale au Sport Bar, qui a eut la possibilité d’affronter la XNAR directement en leur choisissant des champions. Cette équipe a été surnommée “l’équipe No Name” et bien qu’XNAR s’est montrée sans pitié une fois de plus, ce petit jeu fut tout de même divertissant. 



En bref, la division LOL a pris grand plaisir à vous organiser ces tournois, et elle prévoit mieux encore pour 2020 en recherchant une approche professionnelle de l’esport digne des grands états pour les futures compétitions. Cette division ne s’arrête jamais dans la recherche du progrès afin de satisfaire un maximum les attentes de la communauté de Nouvelle-Calédonie. Cette division d’ailleurs grossit et accueille de nouveaux membres dont vous entendrez parler certainement très prochainement.

On peut considérer la Master League comme l’élite de la Regular League, et d’ici 2020 arrivera l’élite de la Master avec le prochain split ! 

Néanmoins, un rappel semble essentiel ces derniers temps, les joueurs doivent prendre conscience que cela demande beaucoup de travail (et de façon bénévole) d’organiser des compétitions aussi grandes avec si peu de moyens, la tolérance est donc de mise dans les critiques.

Pour conclure cet article, ESNC remercie infiniment et sincèrement ses sponsors ainsi que le Sportbar pour l’accompagnement de la division League Of Legends 2019 et vous donne donc forcément rendez-vous en 2020 !

Encore plus d'articles ?

Actualités
BCI X ESNC : LIGUE BCI - Résultat split 1
Actualités
BCI X ESNC BOXFIGHT